Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Association diocésaine de Saint-Denis-en-France
  • bun21553-ok.jpg
Actions sur le document
  • Partager

Ordinations diaconales (19/06/11)

Ordinations diaconales de Pascal Carteron, Phylippe Pavilla, Renato Colizzi et Benjamin Vergniaud (Fête de la Sainte Trinité).

Ordonnés diacres pour que nous entrions dans la logique de Dieu !

Avec toute l'Eglise nous fêtons aujourd'hui la Sainte Trinité. Nous croyons en un seul Dieu qui se révèle comme Trinitaire tout en demeurant unique. Ainsi donc, le Dieu auquel nous croyons n'est pas un solitaire perdu dans le ciel mais il est relation entre trois personnes : le Père, le Fils et l'Esprit Saint. Permettez-moi de reprendre cette belle définition de Benoît XVI (22 mai 2005) "Dieu n'est pas solitude mais communauté parfaite". Le Dieu dans lequel nous croyons n'est pas un être isolé, il est un parfait échange de vie et d'amour entre le Père et le Fils par l'Esprit.

Aspect étonnant de la trinité ou qui devrait nous étonner : l'amour du Père et du Fils par l'Esprit n'est pas repli sur lui-même ! En envoyant le Fils partager notre quotidien le Père a voulu nous faire partager sa vie, une vie éternelle ! Ecoutons encore cette belle phrase de l'Evangile : "Dieu a tant aimé le monde, qu'il a donné son Fils unique : ainsi tout homme qui croit en Lui ne périra pas, mais il obtiendra la vie éternelle". Ce mystère d'un Dieu qui veut nous partager sa vie nous le célébrons au baptême. Par le baptême nous sommes appelés à partager la vie trinitaire car nous devenons, par l'Esprit, frères du Christ et Fils du Père !

Si nous croyons en un Dieu trinitaire qui aime le monde et veut nous donner sa vie et la donner à tout homme, comment pourrions-nous être surpris d'entendre au cœur de notre prière un appel à vivre en relation avec ceux et celles qui nous entourent ? Comment pourrions-nous nous étonner qu'un Dieu trinitaire puisse nous envoyer continuellement à la rencontre des autres pour que son amour imprègne le monde ? Comment pourrions-nous être surpris que ce même Dieu nous envoie à la rencontre de celui que nous ne choisissons pas tout simplement parce que ce frère en humanité a besoin d'être aimé, secouru ou consolé ?

Pour que ces quelques évidences demeurent présentes dans notre Eglise et dans le cœur des baptisés, des hommes, au nombre de quatre, sont aujourd'hui ordonnés diacres. Désormais, ils signifieront au milieu de nous que nous sommes appelés par Dieu à vivre en relation avec ceux qui nous entourent, non pas pour juger mais pour sauver, non pas pour condamner mais pour aimer ! Sauver et aimer comment mieux définir le service de l'homme tel qu'est venu nous l'apprendre Jésus-Christ ? Ces nouveaux diacres, ordonnés dans quelques minutes, signifieront par leur ministère que l'amour et le salut se révèlent dans l'ordinaire de la famille, du travail, du quartier, de la cité, des associations caritatives ou sportives et même de l'église !

Aimer et sauver deux mots qui caractérisent le service de ce frère qu'est tout homme en humanité… Deux mots, penseront certains, qui font partie du jargon chrétien et qui sont bien peu de choses au regard de la violence et des difficultés qui marquent notre département et notre monde…
Et pourtant, ces deux mots ne sont pas pour nous jargon, ils sont programme de vie : ils nous font passer de la logique du monde à la logique de Dieu.
Frères diacres, par votre ministère de charité et de Parole, introduisez nous dans la logique de Dieu car dans bien des domaines nous sommes imprégnés de la logique des hommes. Nous pensons encore trop souvent à la manière du monde et nous devenons alors comparables au sel qui se dénature où à la lumière qui est sous le boisseau…
Frères diacres, par votre ministère de charité et de Parole dites-nous que :
- Là où la logique du monde parle de repli sur soi la logique de Dieu invite au don de soi-même…
- Là où la logique du monde parle d'étrangers la logique de Dieu parle de frères à aimer et à rspecter…
- Là où la logique du monde parle de vengeance et de haine, la logique de Dieu parle de tendresse, de miséricorde, de patience et de fidélité.
- Là où la logique du monde réduit l'homme à son utilité économique, la logique de Dieu invite à la gratuité.

En 2013 l'Eglise de France vivra un grand rassemblement "Diaconia 2013". Un rassemblement qui veut signifier que toute notre église est diaconale ! Pour le préparer nous sommes appelés à rédiger à partir de septembre prochain deux livres : le livre blanc des fragilités où seront inscrit les fragilités, les situations d'injustices, de pauvreté et le livre des merveilles où seront inscrits les gestes fraternels, les solidarités qui se vivent déjà.

Amis diacres aidez-nous à rédiger ces deux livres afin d'ouvrir nos yeux et nos cœurs ! Que nous puissions prendre conscience, ou reprendre conscience, qu'il nous est possible de passer de la logique du monde à la logique de Dieu !

Dans la deuxième lecture, l'apôtre Paul nous exhorte à la joie : "Frères, soyez dans la joie !" Frères diacres aidez-nous à retrouver la joie de vivre au cœur du monde la logique de Dieu, une logique qui trouve sa source et son dynamisme dans la vie trinitaire. Amen !

+ Pascal Delannoy
Evêque de Saint-Denis-en-France