Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Association diocésaine de Saint-Denis-en-France
  • bun21553-ok.jpg
Actions sur le document
  • Partager

Edito avril 2011

Qu'est-ce que Dieu attend de moi ?

mgr pascal delannoy (n. perrier lp).jpg

Qu’est-ce que Dieu attend de moi ?

Appelons-la Louise : je la rencontre dans son appartement au cours de ma visite pastorale des cités. Septuagénaire, Louise témoigne encore d’une belle vitalité. C’est avec passion qu’elle me raconte ce qu’elle vit dans cette cité ; et avec émotion qu’elle évoque son mari et l’un de ses ils décédés prématurément. Il suffit d’écouter Louise pour découvrir, à travers ses paroles mais aussi son regard, la foi qui l’anime. Une foi que de multiples épreuves n’ont pas réussi à entamer.

En écoutant Louise, me reviennent à la mémoire ces passages d’Evangile où le Christ s’émerveille de la foi de ceux et celles qu’il rencontre. Grâce à Dieu, les uns et les autres, nous rencontrons beaucoup de Louise ! Mais voilà que Louise évoque les longs temps de transport qu’il lui fallait effectuer lorsqu’elle était en activité professionnelle. Alors que je  m’attendais à entendre l’expression d’une fatigue ou d’une lassitude,
surgit cette réflexion inattendue : « Je me suis posée la question : « Qu’est-ce que Dieu attendait de moi durant ces longs temps de transport ? » Question toute simple mais que nous nous posons assez rarement : « Qu’est-ce que Dieu attend de moi ? » Question toute simple que nous pouvons élargir à la paroisse ou au mouvement auquel nous appartenons : « Qu’est-ce que Dieu attend de nous ? Qu’attend-t-il de son Eglise ? »
Se poser ces questions et tenter d’y répondre peut redonner à notre Eglise un souffle prophétique : comme Louise, nous ne sommes pas condamnés à vivre ni à subir passivement les événements. Ils peuvent devenir le lieu où Dieu nous donne rendez-vous pour y inscrire par nos paroles et nos actes une fraternité, une justice et une paix qui sont accueil de son Royaume. Modestement, mais sûrement, nous pouvons être signes d’une autre manière de vivre inspirée par l’Evangile. Qu’est-ce que Dieu attend de moi ? Partager entre chrétiens autour de cette question, aussi modestes et hésitantes soient nos réponses, c’est réveiller en nous la grâce du prophétisme : par notre baptême, ne l’oublions pas, nous sommes prêtres, prophètes et rois !
Durant ce temps de carême, nous pourrions prendre le temps de relire quelques récits prophétiques de l’ancien testament. Nous y  encontrerions des hommes d’action, porteurs d’une parole qui vient d’ailleurs, et  soucieux de déchiffrer les événements pour reconnaître ce qui est contraire ou conforme au dessein de Dieu, notamment en période de crise ! Nous y découvririons des paroles exigeantes mais aussi des paroles d’espérance ! Parmi tant d’autres, permettez-moi de citer cette parole du prophète Isaïe (43, 18-19) : « Ainsi parle Yahvé : Ne vous
souvenez plus des événements anciens, ne pensez plus aux choses passées, voici que je vais faire une chose nouvelle, déjà elle pointe, ne la reconnaissez-vous ? » Une parole qui nourrit dès à présent notre espérance pascale !

Mgr Pascal Delannoy,
Evêque de Saint-Denis-en-France