Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Association diocésaine de Saint-Denis-en-France
  • dscf4703-ok.jpg
Actions sur le document
  • Partager

Message de Noël 2009

Noël : pour que nos vies deviennent extraordinaires !

Noël : pour que nos vies deviennent extraordinaires ! 

Dieu rêvé
On attendait un messie ! De sa toute puissance il rétablirait la royauté en Israël ! Cette espérance des disciples d’Emmaüs sommeille en chacun de nous. Nous rêvons toujours que Dieu intervienne en toute puissance pour résoudre nos problèmes et ceux du monde. A Noël, Dieu intervient dans notre monde dans la fragilité d’un enfant. En la personne de son Fils, Dieu entre dans notre humanité et… rien d’extraordinaire ne se produit ! En ce temps là, l’occupation romaine se poursuit, la souffrance physique ou morale continue de marquer des vies, la sécurité n’est toujours pas assurée sur les routes de campagne et nombre de familles ressentent encore et toujours la dureté des temps quand il s’agit de boucler les fins de mois !

Dieu inattendu
Durant toutes ces années Dieu est présent au milieu des hommes et les hommes ne le voient pas ! D’ailleurs, qui aurait pu penser que Dieu se « dissimulerait » en l’homme pour transformer l’humanité ? Qui aurait pu penser que durant trois années il marcherait sur les routes de Palestine pour annoncer une parole et accomplir des gestes qui transformeraient les coeurs et donneraient la Vie ? En cette fête de Noël, nous contemplons l’incroyable : en la personne de son Fils, Dieu choisit de naître dans notre humanité pour que nous partagions sa Vie !

Dieu aujourd’hui
Aujourd’hui encore, nous croyons que le Christ ressuscité est là, à nos côtés, même si nous ne reconnaissons pas toujours les signes de sa présence. Cette présence ne résout pas nos problèmes ou ceux du monde. Elle nous permet de les vivre autrement. De les vivre avec foi, espérance et charité ! Savons-nous reconnaître l’extraordinaire dans l’ordinaire de nos vies : une rencontre, quelques paroles, une prière, la lecture d’un Évangile, une écoute attentive, un engagement associatif, politique ou syndical, un regard confiant, ne sont-ils pas quelques signes parmi tant d’autres d’un amour que nous recevons comme don de Dieu ? Au coeur des difficultés, à la suite du Christ, nous avons tous quelque chose à offrir, à donner à proposer sans rien exiger en retour. L’enfant de la crèche, couché dans une mangeoire, nous dit déjà que l’amour donné n’est jamais perdu mais qu’il nous fait entrer dans la vie de Dieu ! C’est habité par cette foi que je souhaite à chacun d’entre vous et à l’ensemble de vos familles un joyeux Noël !


+ Pascal Delannoy

Évêque de Saint-Denis-en-France