Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Association diocésaine de Saint-Denis-en-France
  • mg_3319-ok.jpg
Actions sur le document
  • Partager

Pose de la 1ère pierre de l'église Notre-Dame-du-Rosaire aux Lilas (21/06/09)

Discours de Mgr Pascal Delannoy.

Monsieur le Député, Président du Conseil Général ; Monsieur le Maire, Vice-président du Conseil Général ; Mesdames et Messieurs les élus municipaux ; Mesdames et Messieurs les représentants des églises chrétiennes et des autres religions ; Mesdames et Messieurs ; Chers amis,

Je sais toute la recherche entreprise depuis plusieurs années par la municipalité et la paroisse afin de déterminer s’il était possible de réhabiliter l’église Notre-Dame-du-Rosaire ou préférable de construire un nouvel édifice.
Choix difficile, car c’est toujours avec émotion que l’on voit une église disparaître tant celle-ci, dans notre histoire, est le symbole d’une mémoire vive, celle de générations d’hommes et de femmes qui y ont trouvé un sens à leur existence et qui nous ont transmis des raisons de vivre, de croire et d’espérer !

Construire une nouvelle église, c’est pour tous les hommes, croyants et incroyants, manifester le désir de perpétuer ce devoir de mémoire. C’est affirmer que l’église est la maison de tous et que chacun, quelles que soient ses convictions religieuses ou philosophiques peut y entrer pour goûter quelques instants de silence ou se laisser guider par les œuvres d’art qui aujourd’hui comme hier peuvent rejoindre la soif d’absolu présente en tout homme.

La pose de la première pierre d’une église est un événement important pour les habitants d’une cité, elle l’est tout particulièrement pour les chrétiens. Pour eux, la première pierre est symbole du Christ sur lequel l’Eglise s’édifie. Bientôt les croyants aimeront se rassembler dans cette nouvelle église pour y célébrer les sacrements et se laisser déranger par la Parole de Dieu qui y sera proclamée. Car l’église, même si elle nous apparaît comme un havre de paix, n’est pas en dehors de la vie. Elle est une première pierre d’un monde nouveau, celui de l’écoute des pauvres et de la solidarité fraternelle afin de construire jour après jour un monde de fraternité. Dans les textes proposés par la liturgie de ce jour nous entendions l’apôtre Paul nous dire : « Le monde ancien s’en est allé, un monde nouveau est déjà né ». Que cette première pierre, et bientôt cette nouvelle église, soit le signe de ce monde nouveau que nous souhaitons construire ensemble !


+ Pascal Delannoy
Evêque de Saint-Denis-en-France